• Le gel d’aloe vera

    Bien que la feuille puisse être employée entière, c’est le gel incolore, matière active de la plante, se trouvant au coeur des feuilles d’aloe vera, qui est le plus utilisé. L’aloe vera est vendu sous forme de gel dans les pharmacies et dans des boutiques de produit bio. Attention, lors de votre achat, de vérifier la composition et le pourcentage d’aloe vera contenu dans la préparation.

    Le pourcentage doit être le plus elévé possible afin d’obtenir des résultats efficaces. Pour que le produit soit réellement efficace, il doit contenir au moins 90% de principes actifs. Les critères d’efficacité sont :

    • la pureté du produit,
    • sa méthode de conditionnement
    • sa conservation.

    Le gel d’Aloe Vera par voie interne
    Vous pouvez trouver du gel d'aloe vera bio à boire. Le label bio permet d’avoir un produit récolté à la main (voir à ce sujet « la culture de l’aloe vera »). Ces gels bio, ne contenants pas de conservateurs, doivent être gardés au réfrigérateur dès ouverture, et consommés dans les 10 jours suivants.

    Utilisation du gel d’aloe vera
    1 cuillère à soupe 3 fois par jour avant le repas. Le gel d'aloe vera peut être dilué dans de l’eau ou du jus de fruit ! (un peu à la manière du noni, car ces deux fruits/plantes n’ont pas forcément un goût très agréable).
    Attention, à ne pas utiliser par voie interne, pendant la grossesse, chez les enfants ou les personnes agées.

    Le gel d’Aloe Vera par voie externe

    L’Aloe vera aide à stimuler la régénération cellulaire. Son action va optimiser la restauration des tissus et la cicatrisation. Ainsi, après des brûlures, le caractère hydratant va soulager, tandis que les 200 composants vont agir en synergie pour cicatriser et réparer votre peau. L’Aloe Vera a en effet le pouvoir d’accroître de 6 à 8 fois la rapidité de reproduction des cellules de fibroblaste ( fabrication du collagène ).

    Par conséquent, legel d'aloe vera par voie externe sera conseillé pour :

    • Les brûlures, coups de soleil
    • Les piqures d’insectes
    • Les coupures, écorchures
    • Tous types d’Irritations de la peau, eczema, acné, démangeaisons
    • Les problèmes du cuir chevelu

    votre commentaire
  •  

    L’espèce la plus utilisée, mais aussi la plus célèbre de l’Aloé, est l’Aloe Vera. Originaire d’Afrique du Nord, l’aloe vera est cultivée partout dans le monde et notamment en Espagne, au Mexique et dans le sud des Etats-unis. Les feuilles sont longues et dentées. Ce n’est qu’après 4 à 5 ans de croissance que l’on peut commencer à prélever ses feuilles pour la fabrication de remèdes ou de cosmétiques.

    Pour cultiver l’Aloé Vera, on procède au séchage de la pulpe par déshydratation à chaud ou la lyophilisation à froid. Ces méthodes consistent à obtenir une poudre ou une pâte. Le jus est reconstitué ensuite en mélangeant 199 litres d’eau avec 1 kilo de cette poudre ou pâte. Ce mélange est alors commercialisable sous le nom de jus d’Aloe Vera .

    Après la récolte, les feuilles sont broyées toutes entières sans épluchage. Un traitement par plusieurs passages (8 à 12) à travers des charbons actifs est nécessaire pour éliminer l’aloine néfaste.

    Il faut savoir que la chaleur, le froid et la filtration chimique détruisent les éléments actifs les plus importants de la composition du jus. Les éléments détériorés sont entre autre, les enzymes, les mono et polysaccharides et les mucopolysaccharides. Pour conserver les éléments actifs, il est primordial de s’assurer que :

    • les feuilles sont ramassées et décortiquées manuellement
    • le jus est obtenu par pression à froid (et non irradié, ni chauffé)
    • Sans eau ajoutée
    • Les + : Sans conservateur et sans colorant

    votre commentaire